DEMI-JOURNEE 2010 

 

Travailler avec l'inattendu : pour une clinique du sujet. 

 

 

Les techniques, les entreprises migrent. Les populations migrent. Seule la valeur « marchande » des unes ou des autres est prise en compte. On appelle ça la mondialisation.

Les dispositifs institutionnels, écrasés par un management d'entreprise, inhibent les capacités d'invention des professionnels et pourtant un travail  d'élaboration se met parfois en place auprès d'un public dont les nouvelles problématiques en appellent à une pratique renouvelée.

 

Lorsque l'exil se fait exclusion, lorsque la mise hors lien et hors langue coupe des repères et des transmissions, les incidences des ruptures prennent des formes inattendues. Comment accompagner ces jeunes pour que le trajet de l'exil, récit de séparation, de déplacement, devienne un geste personnel, subjectivité ?

Pour de nombreux jeunes qui viennent d'Ailleurs, ou issus de familles venant d'Ailleurs,  le délitement du lien social se traduit par des symptômes afférents à celui-ci. La recréation d'un nouveau lien social dans le pays ou l'institution d'accueil provoque souvent la répétition de l'infantile sous une forme déréglée, délinquance, violence, passages à l'acte. Lorsqu'un symptôme perturbateur du fonctionnement institutionnel survient, comment y reconnaître qu'un sujet insiste ?

La discontinuité et la rupture sont aussi ce que rencontrent les enfants psychotiques ou les parents malades mentaux, les enfants placés ou encore les adolescents en situation de vulnérabilité.
Comment entendre la structure, « apprendre » la langue étrangère de chacun pour qu'il puisse renouer le lien avec lui-même et consentir à une relation avec l'autre, les autres ?

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook App Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now